Pâques France Tour’09

20 avril 2009

Allez on donne quelques news après des vacances de Pâques agitées… Un vrai tour de France :

  • Etape 1 : Saint-Etienne, chez d’accueillants Stéphanois qui gardent le moral malgré les résultats de l’ASSE. Evidemment on a profité de l’occasion pour aller repérer les lieux à Lyon. Résultat des courses : on envisage de se poser l’année prochaine à Ecully, ville qui accueille (entre autres) l’école d’ingénieurs Centrale Lyon et son célèbre tournoi sportif inter-écoles. De grands souvenirs… On a aussi trouvé le temps de faire quelques balades en familles.

  • Etape 2 : La Ferté, chez les parents de Sophie. Repas de famille, anniversaires, détente dans le jardin et première chasse aux oeufs pour Garance (vidéo HD ici). L’histoire ne dit pas qui les a mangés…

  • Etape 3 : Bennetot. Au menu : famille et repos pour préparer l’étape suivante…

  • Etape 4 : Caen, mariage de Christelle et JB. Après-midi ludique, soirée festive et réveil le lendemain à midi. On s’en rappelle maintenant, c’était ça la vie sans enfant…

Fin du périple hier, retour à Laval et reprise du boulot aujourd’hui. Qui a dit que les profs ne faisaient rien pendant les vacances ?


Rien à Changé

4 mars 2009

Ce week-end, il a fait très beau à Laval. Comme presque partout en France, vous me direz. La différence c’est qu’ici on est dans le Nord(-Ouest). Et dans le Nord, dès que le soleil montre le bout de son nez à la fin de l’hiver, tout le monde se rue dehors : il FAUT en profiter. Hé bien oui messieurs les toulousains, provençaux et autres martiniquais, on n’a pas 350 jours de ciel bleu par an nous…

Bref nous avons fait comme tout le monde, pris la voiture pour aller faire un tour au lac de Changé (5 km au nord de Laval). Garance a commencé son trip « animaux » : dès qu’elle voit un chien, un chat ou un ver de terre, elle est comme hypnotisée. Autant dire qu’entre les canards, les oiseaux et tout le reste, elle s’est régalée. Et nous ? On en a profité pour faire ce qu’on ne fait pas assez souvent depuis environ 15 mois : rien.

Attention: la vidéo ci-dessous (version HD ici) est susceptible de provoquer une légère somnolence…


La prochaine destination

16 février 2009

Hé bien oui, ce blog va bientôt devoir changer de nom puisque sauf catastrophe, nous ne serons plus lavallois d’ici quelques mois.

Rappel des épisodes précédents, attention il va falloir suivre : en tant que prof de BTS, j’ai la possibilité de faire au mois de novembre des voeux pour demander certains établissements précis. Ce mouvement spécifique court-circuite le mouvement traditionnel avec son barême à l’ancienneté, ses syndicats, ses vrais-faux pacsés… Ici tout se joue sur le CV et le réseau relationnel : inspecteurs, profs « influents », chefs d’établissement, etc. Bref, nous avons demandé Bordeaux, Toulouse et Lyon dans cet ordre. En parallèle, sort début décembre une liste de postes à pourvoir dans les établissements d’enseignement supérieur : facs, IUT, écoles diverses… Là encore ça se joue sur le CV et moins sur le réseau (quoique). Pas grand-chose en informatique cette année, du coup je demande un poste profilé NTIC à l’IEP (Sciences-Po) d’Aix-en-Provence et un autre, plutôt orienté maths, à la fac de Bordeaux IV. Vous avez compris que l’objectif c’était « Tout Sauf Laval ».

Pas de news jusqu’à la semaine dernière, où je passe un entretien à l’IEP qui contrairement à Bordeaux IV a retenu ma candidature. 2000 km de trajet A/R pour 20 min d’entretien, pas hyper rentable mais ça m’a permis de passer voir d’anciens normands dans la place qui m’ont gentiment accueilli. De retour à Laval, j’apprends de source syndicale que mon voeu lyonnais a été accepté (lycée La Martinière, Lyon 9ème pour ceux qui connaissent). Le lendemain, coup de théatre : l’IEP me propose le poste. J’ai donc moins d’une semaine pour choisir entre Lyon et Aix. Deux postes, deux villes, deux avenirs différents s’offrent à nous. Que faire ?

Commence alors une longue et pas très agréable période pour un indécis chronique comme moi. Coups de fils aux copains sur place, conseils de famille, réflexion intensive : tout y est passé, heureusement c’était la période des vacances. Côté Lyon, j’avais la garantie de tomber dans un lycée coté pour ses BTS, avec une équipe sympa dont je connais déjà certains membres. La ville offre de nombreux services (loisirs, culture, transports) et permet d’atteindre mer et montagne en moins de 3h. Niveau salaire c’était mieux grâce aux heures sups possibles pour un agrégé. L’IEP c’était l’aventure, enseigner l’info à des étudiants plutôt branchés sciences humaines, faire des rencontres enrichissantes dans d’autres domaines que l’info. Bon et puis la région est quand même pas dégueu, on est d’accord.

Il fallait faire un choix, après une très longue hésitation c’est Lyon qui l’a emporté, même si je me suis longtemps imaginé au bord de ma piscine dans une petite villa du Lubéron. Nul ne saura jamais ce qui serait advenu si j’avais pris le poste à Aix et ça fout un peu les boules, c’est sûrement ça vieillir grandir. Quand j’y repense le doute remonte, le premier qui me dit que j’aurais dû aller à l’IEP je le fusille.

Donc pour finir je me mets déjà dans l’ambiance pour l’année prochaine : aux ch… l’OM, allez l’OL ! (au passage lisez So Foot, c’est génial).

aulas-so-foot


Les chaussettes de la mini-duchesse

24 janvier 2009

Sont-elles sèches ? De justesse.

La preuve (vidéo HD)


L’élu de son coeur

19 janvier 2009

Ca y est, c’est arrivé. Nous savions bien que tôt ou tard, ce moment allait se produire. Qu’un beau jour, Garance nous délaisserait pour vivre de longs moments de complicité avec un autre. Qu’il nous faudrait apprendre à la partager avec un inconnu, sans avoir de mot à dire sur son choix. On se dit toujours qu’elle est trop jeune, qu’elle aurait pu attendre encore un peu, mais c’est la vie !

L’heureux élu est de taille moyenne. Sans être mauvaise langue, on peut dire qu’il est d’une certaine corpulence, avec des oreilles légèrement disproportionnées. Par contre, il faut bien reconnaître qu’il est plutôt mignon et très doux. Notre fille a fait preuve d’un certain bon goût, c’est déjà ça. Malgré son jeune âge, il est déjà marqué par les stigmates de la passion dévorante (au sens propre) que lui voue Garance. Combien de temps cette idylle va-t-elle bien pouvoir durer ?

Cliquez ici pour découvrir à quoi ressemble l’élu de son coeur.


Noël au chaud

3 janvier 2009

40°C ! Hé non, nous n’étions pas sous les tropiques pour les fêtes de fin d’année, ni dans un sauna au pays des caribous. 40°C, c’est le pic de température atteint par notre miss le soir du réveillon de Noël, après plusieurs jours de fièvre moins forte. Autant dire que ses parents n’en menaient pas large ce soir-là. Disons même que les nerfs de la maman ont brièvement lâché et que le papa, malgré son self-control légendaire, ne fut pas loin de faire chauffer la voiture pour aller réveillonner aux urgences de Bourges. Nous sommes finalement restés bien au chaud en famille, et après une nuit bien rock’n’roll (une de plus), la fièvre était tombée le 25 au matin. De quoi se remettre à croire au père Noël, ou peut-être à la mère Noël ?

Le reste des vacances fut bien rempli entre cadeaux (devinez qui a été la plus gâtée ?), famille et copains, jusqu’à un jour de l’an normand très réussi (au passage un grand coup de chapeau aux gentils organisateurs). Je profite de ce message pour souhaiter santé, amour, bonheur et tutti quanti à tous les lecteurs de ce blog, et je salue le tir groupé des beaux bébés nés en cette fin d’année 2008 :

  • Jeanne from St-Etienne (18 novembre)

Jeanne

  • Camille from Toulouse (24 décembre)

Camille

  • Augustin from Caen (31 décembre)

Pour finir, un petit clin d’oeil à l’ancienne nourrice de Garance à qui nous avons rendu visite, ainsi qu’à sa famille. Je connais certaines petites filles qui ne sont pas toujours sages sur les photos…


Le truc du moment

9 décembre 2008

Dernièrement, on a remarqué que Garance arrivait à reconnaître certains mots (« oiseau », « nounours »…). Et comme elle aime bien lire son petit livre sur le corps des bébés, on tente de lui apprendre les mots qui correspondent aux différentes parties du corps. Off the record, elle se débrouille plutôt bien. Par contre, dès qu’on la filme ça part en vrille…

Première prise (vidéo HD téléchargeable ici)

(rassurez-vous elle n’a rien)

Deuxième tentative (vidéo HD téléchargeable ici)

On va finir par l’embrouiller cette petite…